1. PRINCIPE DE BASE

Les opérateurs du marketing direct considèrent qu'en matière de données à caractère personnel, le respect de la vie privée et la transparence des traitements sont les bases de pratiques commerciales loyales. Ils veilleront à être en stricte conformité avec les réglementations française ou européenne en vigueur en la matière, particulièrement en ce qui concerne les déclarations de fichiers et la mise en œuvre du droit d'accès. Ils acceptent, par le présent Code, de se conformer à un certain nombre d'usages et de règles d'éthique professionnelle spécifiques, en particulier vis-à-vis de l'information des consommateurs. Ces règles concernent particulièrement trois aspects essentiels :

1. La collecte loyale des données

2. Les relations avec leurs clients et prospects :  Droit à l'information  Droit au refus

3. Les relations avec les autres professionnels :  Finalité. Données sensibles. Mises à jour Rapports avec les tiers Listes d'opposition LA FÉDÉRATION DES ENTREPRISES DE VENTEÀ DISTANCE 2003 3 CODE PROFESSIONNEL Collecte loyale de données Le présent chapitre vise à garantir l'information des personnes en matière de fichiers dits "compilés".

Rappel de la Réglementation : Article 25 de la Loi du 6 Janvier 1978 : "La collecte de données opérée par tout moyen frauduleux, déloyal ou illicite est interdite".

Article 5 de la Convention de 1981 du Conseil de l'Europe : "Les données à caractère personnel faisant l'objet d'un traitement automatisé sont : a) obtenues et traitées loyalement et licitement, b) enregistrées pour des finalités déterminées et légitimes et ne sont pas utilisées d'une manière incompatible avec ces finalités ; ..." Éléments de déontologieArticle 11 : Traitement de données publiques ou publiées. Les professionnels collectant, à fins de marketing direct, des données à partir de sources généralement accessibles au public ou à partir de documents ayant fait l'objet d'une publication, s'assureront qu'ils sont en conformité avec la réglementation en vigueur et en règle avec les licences d'exploitation des dites données et/ou avec les droits de la propriété littéraire et artistique. Ils s'assureront par ailleurs qu'à la première utilisation de ces données, la procédure d'information des personnes concernées est (ou a été) mise en œuvre. Article 12 : Traitement indirect. Lorsque des données sont collectées indirectement, c'est à dire sans que les personnes concernées aient eu connaissance de cette collecte, les professionnels mettront en oeuvre, à la première utilisation de ces données, la procédure d'information décrite à l'article 13. Lorsque ces données sont collectées dans le cadre d'opérations de parrainage, de collectes de noms d'amis, de cadeaux... les professionnels, outre l'information décrite à l'article 13, s'assureront que le destinataire des offres puisse être (ou a été) informé de l'identité du parrain ou du donateur.

Article 13 : Mentions d'information. Les entreprises ou associations qui utiliseront des listes de noms et d'adresses compilées selon les processus décrits aux articles 11 et 12 supra s'inspireront, dans leurs offres, et lors de la première utilisation, des mentions suivantes : "Cette offre vous est adressée à partir d'une liste extérieure à notre entreprise ou association. Conformément à la Loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous bénéficiez d'un droit d'accès et de rectification aux données vous concernant. Vous pouvez nous demander, par simple lettre, que vos coordonnées soient radiées de cette liste et (ou) qu'elles ne soient plus communiquées à des tiers."

Article 14 : Mise à disposition. Au delà de leur première utilisation, et avant toute nouvelle mise à disposition à des tiers de ces listes, les professionnels s'assureront qu'elles ne concernent que des données pour lesquelles les personnes concernées n'auront pas exercé, après en avoir été informées, leur droit de radiation ou d'opposition à cette transmission. Article 15 : Respect des demandes de radiation. Le professionnel "maître d'ouvrage" responsable de la collecte des données prendra en compte, ou s'engage à faire prendre en compte par ses utilisateurs, dans un délai de deux mois, ou à défaut avant la réutilisation de la liste, les demandes de radiation ou de non mise à disposition à des tiers qui lui auront été transmises. LA FÉDÉRATION DES ENTREPRISES DE VENTEÀ DISTANCE 2003 4 CODE PROFESSIONNEL


2. RELATIONS AVEC LES CLIENTS ET PROSPECTS

Préambule Le présent chapitre met en œuvre le droit à l'information et au refus des personnes qui se sont, dans le cadre juridique d'une relation pré contractuelle, montrées intéressées par une offre via un document à caractère publicitaire, un coupon presse, un mailing, un catalogue, un asile... et qui ont eux-mêmes transmis leurs coordonnées ou les informations les concernant. Droit à l’information Rappel de la Réglementation : Article 27 de la Loi du 6 Janvier 1978 : "Les personnes auprès desquelles sont recueillies des informations nominatives doivent être informées :  du caractère obligatoire ou facultatif des réponses,  des conséquences à leur égard d'un défaut de réponse,  des personnes physiques ou morales destinataires des informations,  de l'existence d'un droit d'accès et de rectification. Lorsque de telles informations sont recueillies par voie de questionnaires, ceux-ci doivent porter mention de ces prescriptions...." Éléments de déontologie

Article 21 : Information sur le droit d'accès et de rectification. Il sera indiqué clairement aux clients et prospects qu'ils bénéficient d'un droit d'accès et de rectification aux données personnelles les concernant.

Article 22 : Droit à l'information sur les cessions. Il sera indiqué clairement aux clients et prospects qu'ils peuvent s'opposer à ce que leurs nom et adresse soient cédés ou mis à disposition d'autres sociétés ou associations et ce préalablement à la première cession selon l'adage : "adresse cédée = adresse informée." On entend généralement par cession, en marketing direct, la mise à disposition à un tiers de tout ou partie d'une base de données à fin de prospection. La cession se fait généralement chez un intermédiaire, un prestataire de services ou un routeur, ce qui fait que le cessionnaire (celui qui fait la prospection) n'a connaissance que des réponses des prospects et non des données elles -mêmes.

Article 23 : Mentions d'information. Les opérateurs s'inspireront des mentions suivantes pour informer leurs clients et prospects des dispositions contenues dans les articles 2.31 et 2.32 et 2.4 infra. 231 - Cas où les données (ou coordonnées) ne sont pas mises à la disposition d'un tiers : "Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification aux données personnelles vous concernant. Seule notre société ou association est destinataire des informations que vous lui communiquez". 232 - Cas où les données (ou coordonnées) peuvent être mises à la disposition de tiers : "Conformément à la loi Informatique et Libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès et de rectification aux données personnelles vous concernant. Par notre intermédiaire, vous pouvez être amené à recevoir des propositions d'autres sociétés ou associations. Si vous ne le souhaitez pas, il vous suffit de nous écrire en nous indiquant vos nom, prénom, adresse et si possible votre référence client". LA FÉDÉRATION DES ENTREPRISES DE VENTE À DISTANCE 2003 5 CODE PROFESSIONNEL

Article 24 : Emplacement des mentions d'information. a. le prospect ou client fournit les informations nécessaires à la commande, à la transmission d'information ou de documentation qu'il a luimême sollicitée : Les mentions d'information décrites à l'article 23 seront inscrites dans un caractère lisible : sur le support de collecte lui-même ou dans la description de l'offre, près des mentions substantielles ou de service,. dans le cas où les caractéristiques du support de l'offre ne permettent pas de donner ces informations de manière claire, elles seront données au plus tard, et ce de manière apparente, dans le premier document adressé au client : facture, bordereau de livraison, accusé de réception, document d'accueil, etc. b. le prospect ou client donne des informations qui vont au delà de celles nécessaires au simple traitement de sa commande ou de sa demande d'information et se situe donc dans le cadre d'un questionnaire Le professionnel indiquera, dans un caractère lisible, sur le support de collecte lui-même, outre les mentions visées par l'Article 23 : le caractère obligatoire ou facultatif des réponses,  les conséquences d'un éventuel défaut de réponse,  les catégories de personnes physiques ou morales destinataires des informations collectées. Droit au refus Rappel de la réglementation Article 26, de la loi du 6 janvier 1978 : "Toute personne physique a le droit de s'opposer, pour des raisons légitimes, à ce que des informations nominatives la concernant fassent l'objet d'un traitement..." Éléments de déontologie

Article 25 : Demande de radiation. Les entreprises ou associations mettront en œuvre les moyens et procédures nécessaires pour prendre en compte la volonté des personnes de ne pas être prospectées, que ces personnes en aient fait directement (à l'entreprise ou à l'association) ou indirectement (via la Liste Robinson/Stop Publicité) la demande. Elles traiteront ces demandes à titre gratuit, informeront rapidement les personnes concernées de la prise en compte de leur demande ainsi que, pour les demandes directes à l'entreprise, chaque fois que possible, de l'existence de la Liste Robinson/Stop Publicité. S'il s'agit d'une demande ayant pour origine une liste extérieure, outre la personne concernée, l'entreprise ou l'association, veillera à en informer le courtier et (ou) le professionnel "maître d'ouvrage" de la liste, pour prise en compte.

Article 26 : Prise en compte des demandes. Les entreprises ou associations veilleront à prendre en compte, dans toute prospection, les demandes de radiation des adresses de consommateurs inscrites dans la Liste Robinson/Stop Publicité.


3. RELATIONS ENTRE PROFESSIONNELS Finalité/données sensibles/Mises à jour

Article 31 : Finalité. Les fichiers ou bases de données utilisés ou loués par les entreprises ou associations ne devront l'être que conformément à la finalité pour laquelle ils ont été déclarés.

Article 32 : Données sensibles. Les entreprises ou associations s'engagent à ne pas collecter, conserver ou LA FÉDÉRATION DES ENTREPRISES DE VENTE À DISTANCE 2003 utiliser, sauf accord exprès des personnes concernées, les données sensibles mentionnées à l'article 6 de la Convention 108 du Conseil de l'Europe du 28 Janvier 1981. "Les données à caractère personnel révélant l'origine raciale, les opinions politiques, les convictions religieuses ou autres convictions, ainsi que les données à caractère personnel relatives à la santé ou à la vie sexuelle, ne peuvent être traitées automatiquement à moins que le droit interne ne pré- voie des garanties appropriées. Il en est de même des données à caractère personnel concernant des condamnations pénales." Les entreprises ou associations s'engagent de surcroît à ne pas céder ou louer ces données sensibles à des tiers. Elles ne pourront déroger à ces principes qu'avec l'accord écrit des personnes concernées ou dans les cas prévus par la Loi.

Article 33 : Mises à jour. Les entreprises ou associations veilleront à mettre à jour leurs bases de données des informations transmises par les clients ou prospects ou par toute source extérieure habilitée. Rapports avec des tiers

Article 34 : Utilisation. Les entreprises ou associations s'engagent à n'utiliser que des bases de données ou fichiers extérieurs conformes aux dispositions de la loi Informatique et Libertés et régulièrement déclarés à la CNIL.

Article 35 : Mise à disposition. Les entreprises ou associations veilleront à ce que l'utilisation des données mises à la disposition des tiers soit conforme à la réglementation et aux usages professionnels. A cet égard, elles veilleront à demander communication des documents de prospection préalablement à toute mise à disposition de données, qu'il s'agisse d'opérateurs français ou étrangers. Elles pourront refuser en particulier celle-ci à des offres leur semblant non conformes à la déontologie ou de nature à nuire à l'image de leur entreprise et du marketing direct ou de la vente par correspondance et à distance en général.

Article 36 : Information préalable des prospects et (ou) clients . Les entreprises ou associations doivent prévoir qu'aucun nom ou adresse ne pourra être mis à la disposition d'un tiers sans que la personne concernée en ait été informée et ait pu disposer d'un délai raisonnable pour manifester son opposition, sans autre formalité ni justification qu'une simple demande écrite. Cette information préalable sera effectuée selon les modalités stipulées dans les articles supra du présent Code. Au delà de ce délai, les personnes concernées peuvent bien entendu, sans limite de temps, faire valoir leur droit.

Article 37 : Sécurité. Les entreprises ou associations veilleront à mettre en place toute procédure visant à limiter l'accès aux bases de données aux seules personnes qualifiées, à assurer l'impossibilité de recopie lorsque les fichiers circulent hors de leurs locaux et en général de prendre toute mesure visant à empêcher la circulation incontrôlée de ces informations. Elles veilleront à attribuer la responsabilité des questions concernant la protection des données à caractère personnel à une personne nommément désignée dans l'entreprise ou l'association.

Article 38 : Documents contractuels. Les entreprises ou associations veilleront à établir, lors de la transmission ou la mise à disposition à des tiers de listes nominatives, un contrat écrit stipulant les conditions de leur utilisation. En particulier dans tout contrat de location, les entreprises ou associations demanderont que soit mentionné le LA FÉDÉRATION DES ENTREPRISES DE VENTEÀ DISTANCE 2003 7 CODE PROFESSIONNEL numéro de récépissé du traitement à la CNIL et veilleront à mettre la copie de ce récépissé en annexe. Listes d’opposition Liste Robinson Cette liste, dont les modalités de fonctionnement font l'objet d'une procédure détaillée annexée au présent Code, contient les nom et adresse des personnes qui souhaitent recevoir moins de courrier adressé à caractère publicitaire dans leurs boîtes aux lettres.

Article 39 : Abonnement. Les entreprises ou associations signataires du présent Code s'engagent à s'abonner, directement ou indirectement, à la Liste Robinson, gérée par l'Union Française du Marketing Direct, 60 rue La Boétie 75008 PARIS.

Article 310 : Mise à jour. Les entreprises ou associations s'engagent à prendre en compte les données de cette liste au plus tard deux mois après la réception de la dernière mise à jour.

Article 311 : Utilisation de listes internes. Les entreprises ou associations s'engagent à utiliser cette liste en "repoussoir" de toute prospection et donc à la mettre "en ligne" dans toute opération de déduplication. Elles mettront en place les procédures ad hoc pour, éventuellement, faire confirmer la volonté des personnes inscrites sur la liste et figurant dans leurs clients actifs.

Article 312 : Utilisation de listes extérieures. Les entreprises ou associations s'engagent à n'utiliser des listes extérieures qu'après qu'elles aient été "expurgées" de la Liste Robinson. Autres Listes Les entreprises et associations s'engagent à se conformer strictement aux procédures des autres listes d'opposition : Liste Rouge (non parution sur les supports d'information de France Télé- com (Annuaires, services de renseignement), Liste Orange (liste des personnes ayant demandé que leur nom et adresse, bien que figurant dans les annuaires de France Télécom, ne soient pas utilisés à des fins de prospection commerciale), Liste Safran (liste des personnes ayant demandé à ne pas recevoir de prospection par télécopie ou par télex). Elles s'engagent par ailleurs à ne participer à aucun processus visant à en détourner l'efficacité. Fait à Paris, le 8 décembre 1993.

Droit de rétractaction Conformément à l'article L. 121-21 du Code de la consommation, toute souscription à un abonnement pourra être remboursée sans pénalité sur simple demande non motivée dans un délai de 14 jours à compter de ladite souscription par l'envoi d'un courriel adressé à contatc@ki-wi.fr avec, en pièce jointe, la facture d’achat reçue sur sa messagerie personnelle et un RIB du compte bancaire utilisé sous format de fichier électronique. Il ne sera procédé qu'à un seul remboursement par RIB et par Utilisateur.

A réception de l'ensemble de ces documents, l'Utilisateur sera remboursé de la somme versée au site dans un délai de 10 jours à compter de la réception d'un courriel. Il est rappelé qu’en application des dispositions de l'article Article L121-21-8 du Code de la Consommation, l'Utilisateur ne pourra plus exercer son droit de rétractation après utilisation des Services (payants et/ou gratuits).

REGLEMENTATION DU SITE ET DES ACTIVITES

1 - INSCRIPTION et PARTICIPATION AUX ACTIVITES

1a - Inscription formule virtuelle L'inscription sur le site www.ki-wi.fr est soumise à un abonnement mensuel de 14€99 ou 9€99 sur des périodes promotionnelles. Nous collectons vos informations personnelles pour enregistrer votre adhésion, et nous les conservons de manière confidentielle selon la loi en vigueur. Vous reportez aux conditions générales de ventes pour obtenir l'ensemble des informations liées à la collecte et à la conservation des données personnelles. Déclaration a la Cnil NS48 Dans le cas ou votre abonnement virtuel est reconduit automatiquement : L'abonnement est reconduit automatiquement à la date d'anniversaire de votre adhésion. Pour mettre fin a votre adhésion, il suffit de nous en informer par mail via le formulaire de contact du site www.ki-wi.fr au plus tard 24 heures avant la date d’expiration de l’adhésion en cours. Pour que votre demande de fin d'adhésion soit prise en compte, il faut impérativement joindre à celle-ci votre mail de confirmation d'inscription que vous avez reçu le même jour. La fin de l'abonnement est pris en compte à réception du mail complet nous en informant(délai technique de fin d'adhésion). À défaut d’informations de votre part, l'adhésion est reconduit et est facturée sur la même base tarifaire et selon des périodicités identiques à celle de l'adhésion initialement souscrite. Dans le cas ou vous obtenez un code de réduction, celui-ci est valable pour une durée déterminée et n'est applicable qu'a un seul compte. La formule virtuelle donne droit à un accès aux profils en ligne, à la création de votre profil et un accès à l'ensemble du site www.ki-wi.fr au-delà de ces fonctionnalités, le site www.ki-wi.fr ne s'engage en aucuns cas à vous fournir d'autres fonctionnalités ou services.
Dans le cas ou votre abonnement n'est pas reconduit automatiquement : Votre adhésion est valable pour une durée de 1 mois. A quelques jours de la fin de votre adhésion, vous recevez un email vous informant que votre adhésion arrive à échéance. Il vous suffit simplement de revalider votre abonnement pour une durée de 1 mois. Vous bénéficiez alors des fonctions liées à votre profil en ligne pour la durée de 1 mois. L'adhérent inscrit sur notre site accepte la publication des ses photos sur le site. Les photos de l'adhérent sont des données personnelles public accessible à tous les autres membres du site. Les photos doivent représenter l'adhérent avec son visage visible. Les photos dénudées sont strictement interdites. Les photos à caractère sexuel sont strictement interdites et passibles de suspension de compte, de résiliation et de poursuites judiciaires. Les risques encourus sont valables également pour la diffusion de photos de tiers.
Votre profil peut être sur simple demande certifié "ki-wi". Cela signifie que vous avez rencontrez réellement l'équipe ou l'un des membres de l'équipe. En certifiant votre profil nous certifions à l'ensemble des utilisateurs que votre profil est bien réel.

1b - Inscription formule réelle L'inscription à la formule réelle sur le site www.ki-wi.fr est gratuite. Elle vous permet de prendre contact avec l'équipe ki-wi.fr. Le premier rendez-vous avec l'équipe ki-wi.fr est gratuit. Il existe ensuite plusieurs formules qui vous seront présentés lors de cette première rencontre. Dans tous les cas, la formule sélectionnée ensemble, est valable pour une durée de 3 mois. La réception de votre paiement par lien sécurisé en ligne ou l'encaissement de votre chèque fait office de date d'anniversaire. Ki-wi.fr s'engage à vous envoyer par email, communiqués lors de votre inscription, les invitations aux événements vous correspondant. Ki-wi.fr ne s'engage pas sur une quantité d'événement et tout événement est susceptible d'être annulé pour des raisons d'organisation. Les adhérents invités aux événements annulés seront informés par email au moins 24h avec celui-ci. La société ki-wi.fr se réserve le droit de vous refuser l'accès à ses services et ceci sans explications. Les informations que vous nous communiquer le jour de notre rencontre et notamment sur la garantie de votre célibat et de vos intentions saines et sérieuses vous engage. D'autre part, la société se réserve également le droit de mettre fin à votre adhésion si votre comportement nuis d'une manière ou d'une autre aux activités et au concept ki-wi.fr. Cette décision vous sera communiqué par mail ou directement par téléphone et prendra effet immédiatement. Aucun remboursement ne peut être réclamé dans la mesure ou la société ki-wi.fr à répondu à ses engagements, qui consiste à vous rencontrer et à vous proposer la participation à nos activités. Aucun remboursement d'adhésion n'est possible sauf dans certains cas de force majeur. Lors des événements c'est votre responsabilité civile qui est engagée dans les cas ou vous occasionnez un sinistre sur autrui ou sur vous-même. Dans aucuns cas de figure, la société ki-wi ne peut être tenue responsable des vols ou sinistres corporels ou matériels liés à votre participation à une activité. Lors de votre date d'entrée chez ki-wi.fr vous vous engagez soit en réglant la totalité de votre adhésion, soit en réglant un acompte d'un tiers de votre adhésion. L'intégralité du montant de votre adhésion est due quelles que soient vos disponibilités et la fréquence à laquelle vous participez aux activités. Un email avec un lien de paiement sécurisé vous sera envoyé quelques jours avant la date de votre échéance. Sans retour de votre part, après un rappel par email et par téléphone, c'est le service contentieux qui se charge de traiter votre dossier
Les adhérents s'engagent lors de la souscription aux services du site :
  • A être honnête dans leurs déclarations
  • A respecter les lois et règlements en vigueur et à ne pas enfreindre l'ordre public et à respecter les droits de propriété intellectuelle ou industrielle
  • A ne pas mettre en ligne de photos d'un tiers
  • A respecter la vie privée des autres adhérents
  • A ne pas commettre de délits de diffamation, d'injure, de provocations notamment à caractère racial ou discriminatoire, d'apologies de crime de guerre ou de crime contre l'humanité
  • A respecter les règles de moralité et de bienséance et notamment à ne pas diffuser de contenu à caractère pornographique ou exhibitionniste
  • A ne pas communiquer leur mot de passe et autres codes confidentiels
  • A ne pas utiliser de logiciel, d'application, d'interface ou l'aide d'un tiers afin d'interférer dans la prise de contact avec les autres adhérents
  • A ne pas diffuser ou divulguer le contenu des correspondances qui leur ont été adressés
  • A ne pas porter atteinte aux service du site
  • A ne pas proposer, solliciter ou promouvoir de biens ou de services payants ou de contreparties financières
  • A ne pas détourner les utilisateurs de ce Site vers un autre site ou un service concurrent
  • A s'abstenir de toute utilisation commerciale ou publicitaire du Site
  • A ne pas organiser de manifestation, réunion collective de ses membres en utilisant les services du site
  
CONFERENCE
Henri Joyeux
Vendredi 1er décembre
Lyon
On se rencontre vraiment ?
Nous pouvons d'ores et déjà vous l'annoncer, nous organisons pour la seconde fois, une conférence avec le professeur Henri Joyeux. Une nouvelle occasion de découvrir son travail sur la santé, nos modes de vie et l'alimentation lors d'une ...